top of page

Rénovation de bâtiments en bois numérique

Dernière mise à jour : 31 oct. 2023



Projet WHFF : 2017.06

Chef de projet : Andreas Müller


L'essentiel en bref

  • Le projet de recherche examine les possibilités techniques de réhabilitation des éléments de construction et des assemblages en bois par le moyen de l'enregistrement numérique, de l'édition CAO et de la production mécanique, ce qui implique de comprendre les assemblages en bois par rétro-ingénierie.

  • Le marché offre une grande variété de techniques de mesure pour l'enregistrement numérique des constructions. On peut constater qu'il existe une technique adaptée à chaque tâche de mesure.

  • Il existe de nombreuses interfaces exportables pour les appareils de mesure. Dans la plupart des cas, le format ".las" a fait ses preuves pour l'importation de nuages de points.

  • Dans le cas de constructions en bois existantes, outre les exigences constructives et statiques, il y a souvent des questions liées à la protection du patrimoine qui doivent être prises en compte lors de la planification de la rénovation.

  • Les logiciels et les appareils de relevé se développent continuellement, ce qui permet d'obtenir un relevé numérique des constructions toujours plus précis, efficace et économique.


Description du projet

Le projet de recherche avait pour objectif de faire le point sur l'état actuel de la technique en matière de relevé numérique des bâtiments et de l'appliquer au moyen d'essais à l'échelle 1:1. La planification de la rénovation assistée par CAO doit permettre de soutenir le processus de planification et d'en réduire les coûts. Enfin, les possibilités et les limites de l'enregistrement numérique des constructions ainsi que de la chaîne de planification et de production d'éléments historiques en bois ont été présentées de manière pratique.

Afin de faciliter la recherche de solutions, une démonstration a été faite de la planification de la rénovation assistée par CAO pour des mesures de renforcement sur des assemblages et des raccords courants en bois massif. Il a également été examiné dans quelle mesure une chaîne numérique continue est possible dans ce contexte.


Pour atteindre les objectifs fixés, l'état actuel de la technique en matière de relevé numérique de construction a d'abord été étudié et présenté. Ensuite, les exigences relatives au degré de détail du relevé ainsi que la faisabilité technique avec des appareils courants ont été examinées plus en détail. Parallèlement, une variante d'assainissement a été élaborée pour un assemblage historique en bois massif relevé, à savoir un assemblage d'angle lockbau (Gwätt).


Conclusions

Le marché offre une large palette de techniques de mesure pour le relevé numérique des constructions. On peut constater qu'il existe une technique adaptée à chaque tâche de mesure.

Les scanners fixes de haute qualité et les scanners à main avec guidage de cible conviennent très bien à la saisie des assemblages de bois. Si l'accessibilité est bonne et qu'il n'y a que quelques surfaces de mesure, l'utilisation d'un bras pivotant avec palpeur peut s'avérer judicieuse. Pour les surfaces plus grandes et les irrégularités, un bras pivotant avec scanner est également recommandé.


Il existe une multitude d'interfaces exportables pour les instruments de mesure. Dans la plupart des cas, le format ".las" a fait ses preuves pour l'importation de nuages de points.

Pour identifier un bâtiment et le relier aux données du projet, il est recommandé d'utiliser un code QR. Celui-ci peut être apposé sous forme d'autocollant ou de plaquette.

Outre les exigences constructives et statiques, les constructions en bois existantes soulèvent souvent des questions de protection du patrimoine qui doivent être prises en compte lors de la planification de la rénovation.


Lors du traitement du modèle de rénovation du mur en rondins valaisan, il s'est avéré que le processus allant du traitement des données de scan à la construction de l'élément de rénovation prenait beaucoup de temps, malgré les technologies et les logiciels actuels. Grâce au système logiciel "Cadwork", il a été possible de transférer la pièce construite sur le logiciel pour l'usinage CN.

Perspectives : Les appareils de saisie de la géométrie des composants évoluent très rapidement en termes de précision, de convivialité et de vitesse de mesure et de traitement. Parallèlement, les nouvelles générations de smartphones offrent déjà différentes possibilités de saisie de mesures linéaires et de nuages de points. On peut s'attendre à ce que des progrès significatifs soient réalisés dans un avenir proche en ce qui concerne les appareils d'enregistrement.



Vous pouvez télécharger ici le rapport final complet :

2017.06
.pdf
Download PDF • 23.95MB

Vous trouverez plus d'informations sur le projet à l'adresse suivante ARAMIS.



Comments


bottom of page