top of page

Potentiel de valorisation du bois de robinier du Sud des Alpes: tonneaux pour l'élevage de la grappa

Dernière mise à jour : 9 déc. 2023



Projet WHFF : 2018.06

Auteurs : Mark Bertogliati (WSL / Federlegno.ch / EcoEng SA) Danilo Piccioli (Federlegno.ch) Marco Conedera (WSL) Sonia Petignat-Keller (Agroscope) Mauro Jermini (Agroscope)


Partenaire du projet : Sezione forestale Canton Ticino, Azienda agraria cantonale Mezzana, Interprofessione della Vite e del Vino Ticinese


La courte vidéo du projet sur Youtube peut être regardée en cliquant sur le lien suivant (disponible uniquement en italien) : https://youtu.be/Msqpr6SD7IY



L'essentiel en bref

  • Le potentiel du bois de robinier pour la production de niche de bois de qualité à haute valeur ajoutée pour la fabrication de tonneaux destinés à la production de grappa a été étudié.

  • Le bois de robinier du Tessin est particulièrement bien adapté à la fabrication de douves de fûts pour la maturation de la grappa

  • La gestion du bois de robinier au niveau forestier et sylvicole contribue à promouvoir une sylviculture active tout en aidant à contrôler l'expansion de l'espèce.

  • Des tests d'experts au niveau local et national ont caractérisé la grappa distillée à partir de marcs de merlot et vieillie dans du bois de robinier comme ayant un goût fruité, floral et épicé prononcé, dû aux composés aromatiques volatils du bois.

  • La production de fûts de robinier répond aux besoins réels du marché et s'inscrit dans une perspective d'innovation incrémentale.



Description du projet

Le robinier a été introduit en Europe au 17e siècle et s'est répandu dans le Tessin et le nord de l'Italie depuis la fin du 18e siècle. Il a été utilisé en sylviculture pour transformer les friches et les landes. Plus récemment, son expansion a été considérée comme une menace pour les écosystèmes, mais elle fait à nouveau l'objet d'une attention particulière en raison de sa polyvalence et de sa présence dans le paysage.

Le présent projet, mené entre 2018 et 2021, a étudié le potentiel du bois de robinier pour la production de niche de bois de qualité à haute valeur ajoutée et a évalué le potentiel technique du bois pour la fabrication de fûts ainsi que les caractéristiques chimico-techniques et sensorielles de la grappa tessinoise vieillie dans des fûts de robinier. Il s'agit de la première étude scientifique au niveau suisse concernant la qualité de cette essence de bois jusqu'ici peu connue et exploitée.



Conclusions

L'étude illustre le fait que le bois de robinier du Tessin se prête particulièrement bien à la fabrication de douves de tonneaux pour la maturation de la grappa. Avec une sélection, un transport et une transformation soignés, le potentiel de cette ressource peut être exploité pour créer des produits à haute valeur ajoutée. Bien que la durée de vie des barriques soit limitée et qu'il s'agisse d'un marché de niche, cela peut avoir un impact positif sur d'autres secteurs (piquets et bois de construction) et contribuer à promouvoir une gestion durable des forêts.

En résumé, la gestion du bois de robinier au niveau forestier et sylvicole contribue à promouvoir une sylviculture active tout en aidant à contrôler l'expansion de l'espèce. Il est important de développer des techniques et des compétences locales afin de mieux exploiter le potentiel sylvicole du bois de robinier sans que cela n'entre en conflit avec d'autres fonctions de la forêt. L'objectif n'est pas de répandre davantage l'essence, mais de gérer les peuplements forestiers de manière plus efficace et durable, ce qui profite également à la biodiversité. La combinaison de produits du bois avec la valorisation d'autres produits locaux typiques, comme la grappa tessinoise, contribue à améliorer l'appréciation du public et l'image de l'ensemble de la filière forêt-bois. Il est important de veiller également à la valeur immatérielle des produits, qui peut être développée par une approche de "storytelling". La grappa distillée à partir de marc de merlot et vieillie dans du bois de robinier présente à cet égard un potentiel intéressant.

Des tests d'experts au niveau local et national ont caractérisé la grappa distillée à partir de marcs de merlot et vieillie dans du bois de robinier comme ayant un goût fruité, floral et épicé prononcé, dû aux composés aromatiques volatils du bois. Le secteur tessinois du vin et des distillats pourrait bénéficier d'une plus grande diversification et la vente de grappa tessinoise vieillie dans du bois a le potentiel de réussir également au niveau national. La production de fûts et de barriques de robinier pourrait favoriser une chaîne d'approvisionnement intégrée au niveau régional et associer des produits et des compétences locales traditionnelles, du bois à l'eau-de-vie.

La production de fûts de robinier répond aux besoins réels du marché et s'inscrit dans une perspective d'innovation incrémentale, c'est-à-dire de tentative d'amélioration d'un produit existant et connu (grappa de marc de merlot) en modifiant la manière dont il est produit. La phase de recherche, menée par Federlegno.ch, le WSL et Agroscope, a confirmé le potentiel et la qualité des produits pour soutenir les développements futurs. Ces résultats sont à la disposition des acteurs de la sylviculture et du bois, ainsi que des secteurs du vin et des spiritueux.


Vous pouvez télécharger ici le rapport final complet :


2018.06_Aufwertungspotenzial_Robinienholz
.pdf
Download PDF • 12.12MB

Vous trouverez plus d'informations sur le projet à l'adresse suivante ARAMIS.


Comments


bottom of page