07 Sep 2022

Mesure et évaluation des optimisations dans la logistique du bois brut

Projet WHFF 2018.05 

Auteurs : Lorenz Diefenbach, Mélanie Thomas 

 

L’essentiel en bref 

 

  • Une charge utile plus élevée a un effet positif sur les coûts totaux de transport.  
  • Les frets de retour entraînent une réduction considérable de la charge financière, car tous les coûts ne sont pas imputés au bois rond.  
  • La logistique du bois brut et les tâches qu’elle implique sont intégrées dans un système complexe. Pour faciliter les décisions, un logiciel intelligent et adapté aux besoins correspondants peut s’avérer utile.  
  • Les conditions importantes pour une évolution réussie sont : des conditions de marché libres, la motivation et le transfert de connaissances.  
  • Une orientation stratégique précoce du secteur avec des positions claires peut améliorer l’image et contribuer à une réduction des émissions de CO2 

 

Description du projet 

Comme le transport de la forêt au transformateur de bois représente une part considérable des coûts d’approvisionnement en bois et qu’il a augmenté ces dernières années pour diverses raisons, les potentiels d’optimisation pour réduire les coûts ont été analysés et des tests pratiques ont été réalisés pour comprendre où se situent les potentiels d’amélioration.  

Sur la base d’une recherche bibliographique, des approches techniques et organisationnelles visant à réduire les coûts de transport dans la logistique du bois brut ont été identifiées, décrites et évaluées quant à leur application possible en Suisse. Une fois la compilation effectuée, il a été déterminé lesquelles de ces approches devaient être testées et par quel partenaire de pratique afin d’identifier des potentiels d’économie concrets. 

Six camions différents ont été utilisés pour les tests pratiques de la partie technologique. Les camions se différenciaient par leur équipement (avec / sans grue, remorque rechargeable ou non et donc aussi par la charge utile maximale possible) et leurs mouvements ont été enregistrés à l’aide d’une application pour smartphone librement disponible.  

Conclusions 

Les résultats de la partie technique ont montré que le taux moyen d’utilisation de la charge utile des camions est très élevé et offre peu de possibilités d’optimisation. En fin de compte, les tests ont montré une tendance à une relation linéaire entre les facteurs suivants : 

  • Les coûts totaux de transport et la distance de transport ; 
  • Coûts totaux de transport par tonne-kilomètre et charge utile ; 
  • Coûts totaux de transport par heure et charge utile.  

En résumé, il a été constaté que la variante la plus avantageuse est le transport routier avec fret de retour, car une partie des coûts peut être répercutée sur le produit fret de retour. 

Le potentiel d’optimisation réside dans l’utilisation de systèmes plus efficaces pour l’arrimage du chargement sur les wagons, le chargement des flats sur les camions et la réduction des temps d’attente pour les acheteurs de bois. La variante de transport la plus économique en transport combiné dépend fortement des conditions initiales (par exemple, la distance forêt-gare ou gare-usine). 

Les essais sur le terrain réalisés confirment également que pour obtenir des résultats significatifs et plus probants, il est nécessaire d’augmenter le nombre de répétitions par modèle de camion. La mise en œuvre nécessiterait une saisie automatique et complète des données afin de réduire les efforts d’analyse des données tout en garantissant la qualité des données. 

Cela pourrait contribuer à comparer les variantes de transport et à proposer la solution la plus rentable en fonction des distances entre la forêt, la station et le client et, plus généralement, à aider à la prise de décision dans ce secteur. 

Le projet a été soutenu par l’Encouragement de la recherche sur la forêt et le bois en Suisse (WHFF-CH) de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV). 

Download